Balayé, une première éclaircie dans le petit bois de cèdres.

Plantés serrés, il y a 50 ans environ, sur l’ancien terril du site de Balayé les cèdres de l’Atlas (c’est leur nom) se sont si bien adaptés au climat du Bousquet qu’ils ont fini par créer une petite forêt dense et de haute futaie avec de gros arbres en bordures qui inquiétaient plus d’un riverains par leur stature imposante.

Avec l’appui technique de l’ONF (Office National des Forêts) la mairie a donc décidé d’enlever quelques-uns de ces arbres de bordures qui pouvaient poser des problèmes de sécurité et elle en a profité pour faire réaliser une éclaircie dans le reste du boisement, en enlevant près d’un arbre sur deux partout où cela était possible.

 

C’est l’entreprise Diaz, qui travaille régulièrement dans la Forêt Domaniale des Monts d’Orb, qui a été chargée de ce travail et tous ceux qui sont passés par là les 26 et 27 mai ont pu voir l’imposante machine à 6 roues et à tête abatteuse qui a permis de faire ce travail si rapidement (cf. photos). Les arbres abattus ont été débités en billons, soit de 4 mètres pour la charpente, soit de 2 mètres pour des palettes ou du bois de papeterie, selon la qualité.

 

Les bois sont récupérés par l’entreprise en échange des travaux réalisés et c’est une opération blanche pour la commune.

 

Les branchages ont été laissés volontairement sur place. Les plus grosses branches peuvent être récupérées par les bousquetains qui le souhaitent et débitées pour du bois de chauffe. Tout ce qui restera sur place au final sera broyé en copeaux par les services techniques avec l’aide du broyeur de Grand Orb. Les copeaux pourront être récupérés pour du paillage dans les jardins particuliers ou communaux.

 

Les abattages d’arbres proches des habitations ont permis de satisfaire les riverains trop « ombragés ». Et l’éclaircie réalisée dans le reste du boisement apporte maintenant un peu de lumière et de vie dans le sous-bois. Elle permettra aux arbres restant de grossir et de prospérer plus à leur aise. Ce changement dans le paysage permettra de revoir les cheminements sur le site qui devraient être plus accueillant pour tous.